Après moi, la fusion

Carlos Goshn « n’est plus opposé à la fusion » entre Renault et Nissan. Pour son dernier mandat, le PDG de l’Alliance envisage de mener jusqu’au bout la logique des synergies et convergences déjà mises en place de longue date, et qui se traduit par une « chasse aux doublons » au détriment des salariés des deux groupes. Pendant ce temps, les cadres dirigeants de l’Alliance doublonnent leur rémunération…

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.