Aie confiance et boursicote

Depuis la loi Macron, les primes d’intéressement sont versées par défaut sur un plan d’épargne d’entreprise et bloquées au moins 5 ans. Pour toucher sa prime, il faut le faire savoir. Cette année, la direction exige de se prononcer avant le 18 janvier alors que le montant de la prime d’établissement n’est annoncé qu’en février ! A défaut d’augmentation de salaire, il faudrait jouer ses primes à la bourse pour échapper à l’impôt ? Macron, Ghosn : même combat au service de la finance et de l’individualisme.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.