Pas de contrainte, sauf pour les jalons

Le projet d’accord compétitivité comporte un « droit à la déconnexion ». En fait, la loi Travail oblige l’employer à négocier sur ce sujet. Mais le résultat n’est pas garanti. Selon ce projet, la « reconnaissance du droit de chacun à la déconnexion » doit être « source de performance pour l’entreprise », et non une « contrainte » qui « rigidifierait le système par l’édiction de règles trop strictes ». Ce serait alors au salarié de « savoir se déconnecter » et « ne pas céder
à l’instantanéité de la messagerie ». Bref : l’employeur doit pouvoir imposer une grosse charge de travail tout en faisant la morale aux salariés.

droitdeconnexion

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.